Coucou la Suisse à Neuchâtel


Le canton de Neuchâtel

Neuchâtel, c'est le chef-lieu du canton. Petite ville charmante construite dans une ensoleillée pierre jaune, la pierre d'Hauterive, qui se lézarde sur les rives du lac de Neuchâtel.

Neuchâtel ville Le lac de Neuchâtel, c'est le plus grand lac entièrement suisse et paraît-il, l'un des plus propres aussi. Il accueille toute l'année de sympathiques locataires : les oiseaux. Et en hiver, de nouveaux camarades de jeu viennent les rejoindre : les oiseaux migrateurs. Le spectacle est grandiose, avec pour toile de fond, la ville de Neuchâtel.

A partir de là, on quitte le lac pour s'enfiler dans les montagnes. La première vallée que l'on croise, c'est le Val-de-Ruz. A Fenin, Peter se fait de nouveaux amis.

Etonnant de rencontrer au Val-de-Ruz ces lamas, originaires d'Amérique du Sud. On ne le sait pas toujours, mais ils appartiennent à la famille du chameau, sans les bosses, évidemment. Et quand on les regarde de plus près, se dit qu'effectivement, y'a un petit air de famille.




Depuis 5 ans, André propose des trekkings avec ses 10 lamas. Et aujourd'hui, c'est Quinto qui nous accompagne pour une balade dans la région

... et c'est parti ! Les lamas ont l'habitude des climats rudes. En Amérique du Sud, ils vivent à plus de 4000m d'altitude et portent de lourdes charges pouvant atteindre 100kg.

Mais rassurez-vous, un lama, c'est gentil et en plus, ça ne crache que contre les autres lamas… il suffit d'éviter la trajectoire.

Le Val-de-Travers Après le Val-de-Ruz, Peter nous emmène dans l'autre grande vallée du canton, beaucoup plus mystérieuse et beaucoup plus éloignée… de tout. Voici le Val-de-Travers, niché dans ses petites montagnes.

Il paraît que dans cette région vivent encore des fées. De petites fées vertes malicieuses dont tout le monde parle mais que très peu de personnes ont vues. Elles se cachent dans la forêt et chantent parfois avec le vent.

Le Val-de-Travers respire le vert et propose à ses visiteurs une magnifique réserve naturelle. Vu de loin, c'est tout simplement majestueux. La réserve borde une falaise vertigineuse qui plonge à une profondeur de 500m. C'est un arc de cercle rocheux que les habitants ont appelé "le Creux du Van".

Plus loin, la vallée de la Brévine est connue pour être le lieu le plus froid de Suisse, on la surnomme d'ailleurs "la Sibérie suisse". Au cœur de cet écrin naturel se cache une fabuleuse patinoire naturelle à ciel ouvert.

Difficile à croire, et pourtant, c'est bien un lac qui se cache sous toute cette glace. Chaque hiver, c'est ainsi. Il gèle et offre alors une somptueuse patinoire à ciel ouvert.

Voilà deux petits gars de la région venus disputer une partie de hockey. Tristan a 8 ans et Valentin en a 7.

Pour la baignade, il faudra attendre. On laisse nos nouveaux copains et on repart, direction La Chaux-de-Fonds.

La Chaux-de-Fonds Le 14e étage de cette grande tour rouge offre un beau coup d'œil sur l'étendue de la ville. La Chaux-de-Fonds, 38'000 habitants, c'est la plus importante ville du canton et même… la 3e plus importante ville romande, derrière Lausanne et Genève. Une ville de montagne, perchée à 1000m d'altitude, exactement.

La Chaux-de-Fonds doit son succès à l'industrie de l'horlogerie. Depuis plus de 400 ans, c'est dans cette région que l'on produit les montres les plus précises, les plus précieuses et les plus chères du monde.

Le MIH, Musée international d'horlogerie de La Chaux-de-Fonds, est le plus important musée du genre dans le monde. Il présente 3500 pièces d'horlogerie, des plus anciennes aux plus récentes et des plus classiques aux plus bizarres.

Lui, c'est Gautier, notre guide, qui nous fait remonter le temps, à l'époque des premiers horlogers de La Chaux-de-Fonds.

La révolution, c'est la montre-bracelet. Toujours plus élégante, toujours plus petite.

Il y a 40 ans, les montres deviennent encore plus précises grâce à l'utilisation du quartz. Et aujourd'hui, La Chaux-de-Fonds s'est spécialisée dans les montres très luxueuses, qui continuent à faire vivre la tradition.

Mais déjà, le marchand de sable va passer, à l'heure à laquelle les nains de jardin redeviennent … des nains de jardin.

Texte complet de l'émission "Coucou la Suisse - Canton de Neuchâtel"


Le canton de Neuchâtel (NE) en Suisse

A cheval entre la plaine et le Jura, le canton de Neuchâtel touche le ciel à La Chaux-de-Fonds, déjà dans les montagnes à 1000 mètres d'altitude. Ni très grand (15e plus grand canton suisse), ni très peuplé (16e canton suisse le plus peuplé), Neuchâtel vit tranquillement à l'écart de l'animation des grandes villes de l'arc lémanique ; c'est un trait d'union entre la Suisse romande à l'ouest et la Suisse alémanique à l'est.

Le canton de Neuchâtel est divisé en six districts (Neuchâtel, Boudry, Val-de-Ruz, Val-de-Travers, La Chaux-de-Fonds et le Locle) qui se répartissent sur deux régions distinctes : le " haut " où les villes industrielles de la Chaux-de-Fonds et du Locle s'épanouissent dans un climat particulièrement ensoleillé sur un plateau à plus de 1000 mètres d'altitude ; et le " bas " sur les rives du lac de Neuchâtel où se lézarde le chef-lieu et son littoral qui s'étend jusqu'au lac de Bienne.

Les différences entre le " haut du canton " et le " bas du canton " ne sont pas seulement géographiques, elles sont aussi psychologiques. Le " haut " ouvrier se moque régulièrement et gentiment des habitants cols blancs du " bas " bourgeois. Un héritage de l'histoire, puisque la révolution est descendue des montagnes alors que le Littoral s'accommodait plutôt bien de la domination monarchique prussienne.

Entre le " haut " et le " bas ", de jolies routes serpentent de coquettes vallées sauvages aux noms enchanteurs ; Vallée des Ponts, de la Brévine ou de la Sagne. Les deux principales, à l'Ouest et à l'Est du canton, sont très différentes : le Val-de-Ruz s'étale dans une large vallée à quelques minutes seulement de Neuchâtel, depuis la construction de l'autoroute tandis que le Val-de-Travers, à la frontière de la Franche-Comté française, prend des allures de bout du monde

En fait, le Val-de-Ruz joue davantage un rôle de " cité-dortoir " pour les travailleurs du chef-lieu, et il faut avouer que la région n'a pas vraiment d'identité propre.

Le Val-de-Travers en revanche revendique son identité. Ni dans le " haut " ni dans le " bas ", on est ici dans un espace à part, reculé ; c'est le seul district du canton qui n'est pas relié à l'autoroute, une sorte de " Corse suisse ", berceau d'un breuvage aussi flou que l'histoire qui l'a rendu célèbre.

Durant près d'un siècle, l'absinthe fut interdite mais clandestinement produite à des centaines de litres dans le secret de ces petites collines. Aujourd'hui, la constitution suisse lui a rendu ses lettres de noblesse en la légalisant à nouveau près de 100 ans après son interdiction votée par le peuple suisse. Alors le " Vallon " accueille ses premières distilleries légales, même si cette dépénalisation ne fait vraiment pas l'unanimité… cette nouvelle " absinthe légale " n'a décidément plus le même goût, amputée de sa saveur unique teintée de clandestinité.

Au pied des reliefs quelques fois étonnamment escarpés du Jura, le lac de Neuchâtel fait la fierté de la région. Avec ses 217,1km 2 de superficie, c'est non seulement le plus grand lac entièrement suisse mais le plus propre aussi ! Les poissons ne s'y trompent pas et de nombreuses espèces s'y sont établies (perches, ombles-chevaliers, brochets), taquinées durant la saison légale par des pêcheurs qui prennent le large à bord de petites barques de bois teintant le tableau d'une touche délicieusement romantique.

C'est sur les rives pentues de ce lac que se développe le vignoble neuchâtelois, entre les communes de Vaumarcus à l'ouest et du Landeron tout à l'est à la frontière bernoise. Le " petit blanc " neuchâtelois fut longtemps sévèrement critiqué, notamment par les voisins vaudois mais aujourd'hui, de prestigieuses maisons proposent des productions qui rivalisent avec les meilleurs vins valaisans et Neuchâtel dispose de ses propres spécialités : le vin blanc piquant du Chasselas, le rouge fleuri du Pinot Noir et le plus rare Pinot Gris.

80 viticulteurs animent les cépages neuchâtelois, ils sont l'âme et les artisans de l'annuelle Fête des vendanges de Neuchâtel, la plus importante du genre en Europe, à vivre une fois dans sa vie… absolument.


Informations pratiques

Superficie

803 km2

Population

174'554 habitants

Chef-lieu

Neuchâtel

Langue officielle

Français