Lac de Neuchâtel

Le lac de Neuchâtel en Suisse

Le lac de Neuchâtel, le plus grand lac entièrement suisse

Dès l'établissement des premiers hommes, à Marin sur la plage de la Tène, le lac de Neuchâtel joue un rôle primordial dans le transport des marchandises et les relations entre les peuples, à une époque où tout et tous transitaient par l'eau comme la très recherchée pierre jaune d'Hauterive qui servait à la construction d'édifices au-delà des frontières neuchâteloises. Pour acheminer ces lourds blocs de pierre, les premiers canaux ont été creusés dans la rivière de la Broye.

Aujourd'hui, avec une superficie de près de 220 km2, une largeur moyenne de 8 kilomètres et une largeur de 38 kilomètres, le lac de Neuchâtel reste le plus grand lac entièrement suisse (puisque le lac Léman partage ses rives avec la France). Neuchâtelois au Nord, il devient fribourgeois au Sud puis vaudois plus à l'Ouest.

Sur ses rives, de jolis villages historiques rivalisent d'élégance : Concise, Cudrefin, Auvernier et bien d'autres. C'est un lac fabuleux qui défend jalousement son titre très convoité de "lac le plus propre de Suisse". Un sujet réputé pour les peintres et les écrivains de la région et d'ailleurs.

On y pêche (le lac est particulièrement poissonneux), on s'y baigne, on y plonge (profondeur maximale de 153 mètres), on y rame, on skie et on navigue sur ses flots. Lorsque le Joran ou la Bise se lèvent, des centaines de petites voiles piquent de mille couleurs cette vaste étendue qui s'assombrit un peu. Et parfois (rarement en fait…), lorsque l'hiver est assez rigoureux, l'eau gèle près des rives et offre alors une fragile patinoire naturelle mais surtout un spectacle d'exception.

Le lac de Neuchâtel est relié par le canal de Thielle au lac de Bienne et par le canal de la Broye au lac de Morat. Les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat forment ainsi la région des "Trois Lacs", terre d'accueil de l'exposition nationale suisse "Expo 02", un événement culturel unique ("une exposition nationale par génération", elle se déroule en moyenne tous les 25 ans) qui a dispersé ses installations artistiques démesurées en 2002, insufflant un début d'élan économique à cette petite région éloignée des grands centres urbains (on lui préfère généralement Berne plus au Sud pour relier la Suisse romande et la Suisse alémanique).

La collégiale et le lac de Neuchâtel

Pour découvrir cette région lacustre, la compagnie de navigation sur les lacs de Neuchâtel et de Morat propose des croisières à bord de ses neuf embarcations. Elles s'arrêtent dans une quarantaine de ports comme à Yverdon-les-Bains, Auvernier, Neuchâtel ou Estavayer-le-Lac sur les rives de Neuchâtel ; Le Neuveville ou Bienne au bord du lac de Bienne et Morat notamment, les pieds baignés par le lac du même nom.