Coucou la Suisse en Argovie


Le canton d'Argovie

Notre nain de jardin fugueur, Peter, nous emmène aujourd'hui en Argovie. Direction plein nord, on frôle la frontière allemande pour arriver dans ce grand canton. Avec son demi million d'habitants, l'Argovie est le 4e canton suisse le plus peuplé. L'Argovie, au carrefour des grandes villes de Zürich, Bâle et Berne, vit tranquillement dans ses campagnes. Ici, pas de grande agglomération mais de charmantes bourgades. Comme le chef-lieu du canton : Aarau.

Aarau en Argovie Aarau, un peu plus de 15 000 habitants, au centre du canton. Son nom, originaire du carolingien, signifie " Pays de l'Aare ". C'est donc tout naturellement cette rivière qui nous accueille, aux portes de la ville.

L'Aare, c'est l'un des grands fleuves suisses, qui parcourt près de 300km avant de se jeter dans le Rhin, à quelques pas d'ici.

A côté, la vieille ville se laisse bercer par le murmure de l'Aare. Construite au Moyen-Âge, elle commence au pied de l'Oberturm, qui servait autrefois à protéger les habitants. Du haut de ses 61 mètres, c'est la plus haute tour d'enceinte du pays.

Les plus belles rues de la ville offrent une fabuleuse galerie à ciel ouvert. Les avants toits d'Aarau sont couverts de fresques magnifiques. Plus ils sont décorés, plus le propriétaire de la maison est riche. C'est une tradition qui remonte au 17e siècle, pour le plus grand plaisir des yeux.




Notre voyage continue à l'est. On s'éloigne un instant des grands axes routiers pour emprunter les petites routes villageoises. Après Brugg se dresse fièrement Habsburg.

Habsbourg, célèbre pour son solide château, qui domine la région : le château des Habsbourg.

Le château des Habsbourg Durant des siècles, la redoutable famille des Habsbourg a régné sans partage sur une bonne partie de l'Europe. En Suisse aussi, et les Habsbourg ne s'y sont pas faits que des amis.

Aujourd'hui, la grande dynastie a cédé sa place à un petit café restaurant. On sirote tranquillement un thé dans la cour extérieure du château et on laisse les vieilles pierres nous raconter des histoires…

De la terrasse, la vue est vraiment sympa. Mais elle devient carrément époustouflante lorsque l'on prend de l'altitude.

Un petit escalier de bois nous conduit au dernier étage du donjon. Comme les guets d'autrefois, nous faufilons notre regard dans les petites ouvertures. De cet observatoire privilégié, les Habsbourg pouvaient surveiller leurs terres et prévenir les attaques ennemies. Plus bas se dispersent les champs et les forêts. L'Aare s'étend de tout son long, et à côté, l'autoroute nous rappelle à la réalité.

L'Argovie, une terre semée d'histoire. En remontant encore plus loin dans le temps, on arrive dans le petit village de Windisch, au premier siècle.

Imaginez sur ces gradins 10 000 spectateurs survoltés. Dans l'arène, de valeureux gladiateurs, qui tentent de sauver leur vie. Imaginez que le village s'appelle Vindonissa et qu'il soit le quartier général romain pour toute l'Helvétie.

Et imaginez maintenant que ce soit vrai.

De leur passage, les Romains ont laissé une multitude de traces, mais le témoignage le plus saisissant reste cet amphithéâtre ovale, de 112 mètres sur 98. Il a merveilleusement résisté à plus de 2000 ans d'intempéries, de batailles, de tempêtes, d'incendies. Et nous rappelle fièrement que les Romains comptent parmi les plus grands constructeurs du monde.

Sur l'autoroute, le trafic s'étoffe. Les voitures ont de la peine à avancer à l'approche de Zürich. Mais heureusement, nous quittons les bouchons à la sortie : Baden.

Baden en Argovie Baden, les bains en français. Vous l'aurez compris, avec Peter, on va se détendre.

Baden, station thermale très chic, ne propose que des hôtels très chics. Et celui-ci comme les autres L'établissement ne propose que 10 chambres et chaque nuit coûte près d'un demi millier de francs. Un petit délire… un petit délice sur les pas des illustres visiteurs de la station : Richard Srauss, Montaigne, Alexandre Dumas, Victor Hugo et aujourd'hui… Peter.

Tous sont venus goûter aux délicieuses sources d'eau chaude de Baden, qui sortent à la température de 47°C.

Ce sont les Romains, encore eux, qui repèrent la station de Baden, il y a 2000 ans déjà. Depuis, Baden s'est taillée une solide réputation dans le traitement de tout un tas de maladies : rhumatismes articulaires, troubles circulatoires, stress ; ces sources sont les plus minéralisées du pays.

Mais pas besoin d'être souffrant pour profiter des bains. Surtout lorsque, comme ce soir, on a le bassin rien que pour soi.

Si la piscine, ça fatigue, les bains, ça assomme. Et à 21 heures, les paupières sont tellement lourdes qu'elles finissent par se fermer. Baden s'endort, à l'heure à laquelle les nains de jardin redeviennent… des nains de jardin.

Texte complet de l'émission "Coucou la Suisse - Canton d'Argovie"


L'Aare

En allemand "Aar". Rivière majeure du centre et du nord de la Suisse qui prend sa source dans le canton de Berne avant de se jeter dans le Rhin, en Allemagne près de Waldshut. L'Aare parcourt 295 kilomètres.


Le canton d'Argovie (AG) en Suisse

La ville d'Aarau fut la capitale de la République helvétique avant de devenir le chef-lieu du canton en 1803, au moment de son entrée dans la Confédération suisse.

En carolingien, " Argovie " signifie " Pays de l'Aare ". C'est donc résolument une région de rivières notamment parcourue par le Rhin, la Limmat et la Reuss.

Entre les grandes agglomérations de Zürich, Lucerne, Berne et Bâle, c'est le 4e canton suisse le plus peuplé avec un demi million d'habitants.


Informations pratiques

Superficie

1'404 km2

Population

627'893 habitants

Chef-lieu

Aarau

Langue officielle

Allemand