Coucou la Suisse à Bâle-Ville

Le canton de Bâle-Ville

Aujourd'hui, Peter le nain de jardin fugueur s'évade dans le demi-canton de Bâle-Ville. Bâle-Ville, c'est le frère jumeau de Bâle-Campagne, juste à côté. Ces deux demis cantons se sont séparés il y a 200 ans et c'est vrai qu'ils ne se ressemblent, mais alors pas du tout. Comme leur nom l'indique, Bâle Campagne, c'est en pleine campagne et Bâle Ville… ben oui, c'est en pleine ville… et c'est là que nous allons.

La ville de Bâle en Suisse Cette très jolie ville de Bâle est une rescapée. Il y a plus de 600 ans, un terrible tremblement de terre dévaste absolument tout. En deux jours, pas moins de 12 secousses sont ressenties parfois jusqu'à Paris. Les morts se comptent par centaines, la ville est tout simplement rayée de la carte. C'est le plus important séisme dans l'histoire de l'Europe centrale.

Aujourd'hui reconstruite, Bâle n'oublie pas qu'elle se situe dans une zone critique surveillée par les spécialistes. Mais la terre est plutôt sage en ce moment et la vie s'écoule doucement dans les ruelles piétonnes du centre-ville.

Bâle c'est la capitale de la culture. On vient y visiter une trentaine de musées tous plus fascinants les uns que les autres. Alors là, je vous vois carrément venir : les musées c'est gnangan, l'art c'est nul. Et bien non pas à Bâle.

Des assiettes accrochés à la façade d'un bâtiment. Personne ne peut rester insensible à un truc pareil, on se pose forcément des questions… et bien l'art, c'est ça. C'est beau, pas beau, bête ou intéressant. On aime ou on n'aime pas, mais on est toujours surpris. Mieux, l'œuvre d'art devient collective lorsque chaque passant y met un mot. … Et voilà comment Peter devient un artiste !

Jean Tinguely faisait partie de ces artistes un peu fous. Fribourgeois de naissance, il a fait ses études ici à Bâle. Et on s'en souvient lorsque l'on borde cette curieuse fontaine, peuplée de créatures étranges sorties de l'imaginaire de Tinguely.

…Et voilà comment quelques bouts de ferraille destinés à la casse se transforment, eux aussi en œuvres d'art. Et après ça, qu'on ne vienne plus me dire que l'art, c'est gnangnan. Et toc !

Le port de Bâle Changement de décor. En suivant le cours du Rhin, la balade devient tout de suite moins romantique… forcément. Nous sommes devant le plus grand port de Suisse. Et quand je dis le plus grand, c'est par Bâle que passe la moitié de toutes les marchandises étrangères qui arrivent en Suisse.

Certains bateaux commencent ou terminent ici un périple de plus de 1000km, jusque dans les eaux froides de la Mer du Nord.

Le Rhin traverse 6 pays, des montagnes et des vallées avant de rejoindre les Pays-Bas.

A Bâle, impossible de repartir sans visiter le zoo, l'un des plus renommés de Suisse. Plus de 6000 animaux vivent ici et à en croire les petits qui naissent chaque année, ils s'y plaisent plutôt bien. Car les zoos ont évolué. Ils ne se contentent plus d'enfermer les animaux, ils participent à de véritables programmes d'élevage et de sauvegarde de certaines espèces menacées. Et nous allons voir comment le zoo de Bâle sauve chaque jour quelques-uns des animaux les plus rares de notre planète.

Zoo de Bâle en SuisseOlivier Pagan est le directeur du zoo. Et il nous emmène aujourd'hui près de l'enclos d'un animal rare, gravement menacé d'extinction, le très joli âne de Somalie.

Plus loin, M. Pagan nous emmène près de l'enclos d'un autre animal, lui aussi gravement menacé de disparition, le crocodile du Nil. Chassé sans relâche pour la qualité de son cuir, il aurait dû fatalement s'éteindre. Mais c'était sans compter sur l'acharnement des défenseurs des animaux, qui ont réussi … à sauver les Crocodiles du Nil.

Depuis maintenant plus de 10 ans, le zoo de Bâle réfléchit à de nouveaux enclos, plus confortables pour ses animaux. Et voilà à quoi pourraient bientôt ressembler tous les zoos : Cet enclos s'appelle l'Espace africain et regardez bien : 3 espèces animales cohabitent ici, comme à l'état sauvage. Les autruches, les zèbres et les hippopotames. C'est une petite révolution dans le monde des zoos.

A quelques grandes enjambées de la ville de Bâle, on vous emmène à Riehen. Dans l'une des plus belles maisons du village, voici un musée fait sur mesure pour les enfants puisqu'il raconte l'histoire d'un objet qui les fascine : le jouet.

Musée du jouet à Riehen En se promenant entre les vitrines, on apprend que le jouet existe depuis… toujours. Les tous premiers n'étaient pas très sophistiqués : ça, c'est une vache bricolée avec quelques bouts de bois.

Et puis, il y a deux cents ans, des entreprises se spécialisent dans de nouveaux jouets, avec de nouveaux matériaux : des poupées en porcelaine pour les filles, des trains à vapeur qui fonctionnent vraiment pour les garçons. Mais tout cela est très cher et seules les familles riches peuvent se les offrir.

Voilà à quoi ressemblait la salle de jeux d'un enfant de bonne famille en 1800 et des poussières. On n'y allait que pour de grandes occasions, sous les yeux attentifs de la nourrice. Le chic du chic à l'époque, c'étaient ses maisons de poupées, où la vie quotidienne de l'époque était reconstituée, sur plusieurs étages et en miniature.

Et puis un jour est arrivé le plastique et le jouet est devenu accessible à toutes les familles. Il est moins cher, plus solide, alors forcément, on le jette plus facilement. Ce n'est plus un objet de collection.

Le musée s'est arrêté là. Il aurait pu parler de l'arrivée des ordinateurs, des jeux vidéos mais il ne l'a pas fait. Peut-être parce qu'il regrette l'époque où le jouet était… un petit trésor.

Moi, mon jouet-trésor, c'est Peter et il n'est pas en plastique. Mais chht, c'est déjà l'heure à laquelle les nains de jardin redeviennent… des nains de jardin.

Texte complet de l'émission "Coucou la Suisse - Canton de Bâle campagne"


Le demi-canton de Bâle-Ville (BS) en Suisse

Le demi-canton de Bâle-Ville compose avec l'autre demi-canton de Bâle-Campagne, le canton de Bâle, au Nord-ouest de la Suisse. Adhérant à la Confédération helvétique en 1501, des scissions apparaissent lorsque la ville refuse une autonomie limitée à ses campagnes. Le canton est alors divisé en deux demis cantons indépendants en 1883 : sur ses armoiries, Bâle-Ville affiche une crosse noire et Bâle-Campagne, une crosse rouge.

Dans la vallée du Rhin, sur les derniers contreforts du Jura, c'est aujourd'hui une frontière européenne essentielle, délimitée par le cours du Rhin, entre la Suisse, l'Allemagne et la France. Cette minuscule portion de territoire (37km2) ne comprend que deux communes indépendantes : la grande ville de Bâle, qui en est le chef-lieu et la petite commune bourgeoise de Riehen, au nord du Rhin. C'est le plus petit canton de Suisse et avec ses presque 200'000 habitants, le plus dense aussi (mais toujours trois fois moins dense que Paris…).

L'économie bâloise se concentre sur l'industrie chimique et pharmaceutique. Plusieurs multinationales leaders du secteur y sont établies : Ciba-Geigy, Sandoz, Novartis ou Hoffmann-La Roche.


Informations pratiques

Superficie

37 km2 (c'est le plus petit canton suisse)

Population

195'962 habitants

Chef-lieu

Bâle (Basel)

Langue officielle

Allemand