La ville de Lucerne

Sur les rives Nord du lac des Quatre-Cantons, au pied des Monts Pilate et Rigi, Lucerne ("Luzern" en allemand) est le chef-lieu et la plus importante ville du canton. Son paysage unique dans un décor montagneux typique, ses nombreux édifices et monuments font de Lucerne une ville à part, une sorte de Mecque du tourisme. Particulièrement prisée des Asiatiques, ils représentent 30% des visiteurs, la même proportion que les touristes européens.

La ville de Lucerne en Suisse L'histoire de la ville de Lucerne prend un tournant décisif au en 1220, lorsque ce petit village de pêcheurs devient, avec l'ouverture de la route du Gothard, un axe majeur entre l'Europe du Nord et l'Europe du Sud. C'est ici que l'on charge et que l'on décharge les marchandises en provenance ou à destination d'Allemagne, d'Italie ou de France.

Au 18e siècle, Lucerne a chassé les Autrichiens et connaît son âge d'or. Elle brigue alors le poste de "capitale helvétique" qu'elle obtient sans peine, sa position géographique, au centre de la Suisse, est idéale et sa candidature est appuyée par les très influents cantons fondateurs de la Confédération, ses voisins d'Uri, de Schwyz, d'Obwald et Nidwald. Mais à l'heure de la Réforme, Lucerne choisit le catholicisme et instigue même une révolte religieuse qui débouchera sur la guerre civile du "Sonderbund". Vaincue, la ville de Lucerne dépose ses titres de noblesse et laisse Berne s'affranchir du rôle de capitale du pays et Zürich de capitale économique. Il lui reste le tourisme et quel tourisme ! Sa prochaine invitée de marque n'est autre que la reine Victoria (en 1868) immédiatement suivie par tout ce que l'Europe compte de titres de noblesse. De prestigieux palaces surgissent sur les rives du lac que de prestigieux bateaux à vapeur se mettent à parcourir ; Lucerne se profile alors comme la capitale touristique de la Suisse.

Au Nord de la vieille ville, les fortifications de la Müsegg (Müseggmauer) surmontées de leurs neuf tours, s'étalent sur 800 mètres enceignant les anciens quartiers. Cet amoncellement de vieilles pierres nous emmène à l'époque des chevaliers et des princesses.

En grimpant sur la muraille, trois tours ouvertes au public (la Zytturm, la Schirmerturm et la Männliturm) offrent un intéressant panorama sur la ville découpée par les silhouettes emblématiques de l'église jésuite, sur les rives du lac des Quatre-Cantons face aux magistrales Alpes uranaises.

La Zytturm (la Tour rayée) est surmontée de la plus ancienne horloge de la ville qui sonne l'heure une minute avant toutes les autres.

Ville d'eau, Lucerne, traversée par la Reuss s'épanouit sur les rives d'un lac aux eaux claires qui se prêtent volontiers à la baignade. Sur les rives du lac des Quatre-Cantons, la Plage du Lido (payante), une langue de sable longue de 300 mètres, propose les meilleures conditions de nage et de détente près de la ville de Lucerne mais à l'écart de l'animation urbaine (devant le Musée suisse des Transports). Celles et ceux qui préfèrent la gratuité, la nature et l'espace reprendront la route sur les rives Nord-ouest du lac, jusqu'à Bauen (UR) par exemple.