La ville de Fribourg

Chef-lieu du canton de Fribourg et du district de la Sarine, la ville de Fribourg se situe à l'ouest de la Suisse, à quelques grandes enjambées de la capitale Berne. Comme une acrobate, la vieille ville s'accroche à son relief et impose à ses visiteurs de véritables labyrinthes d'escaliers et de ruelles pentues, aboutissant plus bas aux méandreuses gorges de la Sarine.

La ville de Fribourg La Sarine constitue une ancestrale frontière linguistique ; aujourd'hui encore, les lieux-dits sont inscrits en français sur la rive gauche et en allemand sur la rive droite.

Au sommet de sa falaise de molasse, la cathédrale St-Nicolas érigée au 13e siècle découpe très distinctement la silhouette de la ville. Un funiculaire historique relie les bas et les hauts quartiers le long d'un petit tronçon de 126 mètres. Etonnant, c'est l'unique moyen de transport en Europe qui avance grâce aux eaux usées de la ville !

Fribourg, de l'allemand "frei" (libre) et "Burg" (lieu fortifié) rappelle les libertés que la ville s'est vue octroyée par son fondateur, le duc Berthold IV de Zaehringen.

Aujourd'hui, Fribourg conserve un ensemble médiéval admirable et unique en Europe, l'un plus importants du continent ; une vieille ville remarquable, perchée sur un promontoire rocheux qui dégringole jusque sur les rives de la Sarine, de nombreuses églises, un millier de maisons bourgeoises et fontaines remontant parfois au 12e siècle, l'emblématique Cathédrale Saint-Nicolas haute de près de 80 mètres qui offre, après l'ascension de 368 marches, un magnifique panorama sur la ville et les Préalpes fribourgeoises ainsi que deux kilomètres de remparts qui ceinturaient autrefois la cité.

On y visite plusieurs musées, relatifs à l'histoire, l'environnement et la culture locale, comme le Musée d'art et d'histoire, le Musée d'histoire naturelle, l'Espace Jean Tinguely - Niki de Saint Phalle (Jean Tinguely est né à Fribourg), le Musée de la couture, le Musée de la bière et le Musée suisse de la marionnette.

Fribourg en Suisse De 1788 à 2011, Fribourg a été le siège de la brasserie "Cardinal", une bière locale servie dans tous les bars de la ville. La population y était très attachée.

Construits en 1788, les premiers locaux de brassage apparaissent sous l'impulsion d'un aubergiste de la ville, formé par un maître brasseur bavarois. Il concurrence ainsi les brasseries artisanales actives dans les fermes alentours, essentiellement l'affaire des femmes des paysans qui transforment ainsi les céréales récoltées dans leurs champs.

Rapidement et sous l'impulsion d'un nouveau directeur visionnaire, Paul Blancpain, la petite brasserie se développe et prend définitivement le nom "Cardinal" lorsque l'évêque de Fribourg rencontre le pape et qu'est conçue "la bière du Cardinal" qui remporte un succès immédiat.

Dans les années 70, la croissance se poursuit et Cardinal exporte sa bière emblématique de la Suisse jusqu'au Etats-Unis. Mais les années 90 apportent leur lot de déceptions et de drames, dont la fermeture annoncée de la brasserie le 29 octobre 1996. Mais le peuple fribourgeois, soudé derrière ses autorités et sa presse locale, parvient à faire plier la Holding Feldschlösschen-Hürlimann qui annonce le 25 février 1998 la poursuite de la production "Cardinal" sur le site fribourgeois.

Malgré la mobilisation des fribourgeois, la brasserie ferme définitivement ses portes en juin 2011. La bière Cardinal est désormais brassée à Rheinfelden en Argovie.


La Sarine

En allemand "die Saane", cette rivière suisse trouve sa source au col du Sanetsch, entre les cantons du Valais et de Berne. Après avoir traversé Gstaad, le Pays d'Enhaut, la Gruyère et la ville de Fribourg, la Sarine termine sa course longue de près de 130 kilomètres en se jetant dans l'Aare. Elle donne son nom à l'un des sept districts qui composent le canton de Fribourg (la ville de Fribourg est le chef-lieu de ce district de la Sarine).

Frontière naturelle entre la Suisse romande à l'Ouest et la Suisse allemande à l'Est, elle représente pour certains un véritable fossé psychologique surnommé avec humour "Röstigraben" (la frontière de röstis). L'expression "Outre-Sarine" désignant la partie germanophone du pays est couramment utilisée par les différents médias suisses.


Canton de Fribourg